Le b.a.-ba du commerce

La Chine mise sur l’initiative « One Belt, One Road » pour l’avenir

Alors que le monde suit attentivement l’évolution des querelles tarifaires entre les États-Unis et la Chine, les pays européens en profitent pour consolider leurs relations avec celle-ci. En outre, l’industrie manufacturière chinoise repart en tête, mettant la pression sur les négociateurs commerciaux américains.

EU Vietnam Flags

Nouvel élan pour le libre-échange avec l'Asie

Les accords de libre-échange (ALE) facilitent l'accès aux marchés internationaux. Malgré l'importance de l'Asie pour le commerce extérieur européen, les accords conclus avec des pays asiatiques ne progressent que lentement. Singapour en 2014, Corée du Sud en 2015, Japon le 1er février 2019. Cette année, c’est un accord avec le Vietnam qui doit être signé.

Statut d'OEA – Avantages pour l'exportation de marchandises

La mondialisation croissante et le contexte sécuritaire global en mouvance permanente requièrent des conditions-cadres effectives afin de gérer efficacement les risques douaniers. La conformité réglementaire à l'import et l'export impose des règles et des procédures contraignantes pour le commerce international. Il existe toutefois des exceptions, par exemple pour les opérateurs possédant donc le statut d'OEA : Opérateur Économique Agréé.

Supply Chain - les 6 principales tendances de 2019

Dans certaines régions du monde où l'économie est en plein essor, les supply chains connaissent un haut niveau d’activité. À l’inverse, dans d'autres régions, de nombreux facteurs entravent l'ouverture du commerce et des échanges, pénalisant ainsi l’économie. Les politiques commerciales protectionnistes conduisent les entreprises à modifier leurs pratiques de sourcing et à investir dans l'automatisation et la technologie pour assurer la mobilité et la visibilité des marchandises.

Ne laissez pas les sanctions américaines mettre votre supply chain en danger

La première série de sanctions américaines contre l'Iran est entrée en vigueur à minuit le mardi 6 août, affectant non seulement l'Iran, mais également le paysage commercial mondial. Les sanctions contre l'Iran, la Russie ou la Corée du Nord constituent non seulement un problème géopolitique pour les gouvernements mais également un enjeu majeur pour les entreprises privées. Si les gouvernements prétendent utiliser des sanctions économiques avec de bonnes intentions, pourquoi les entreprises privées devraient-elles être mises en péril ?

Importance de l’accord sur l’Espace économique européen pour le commerce mondial

Comment les entreprises mondiales perçoivent-elles les blocs commerciaux ?

En règle générale, les entreprises mondiales aiment les blocs commerciaux, car à chaque bloc correspondent un ensemble de règles, de processus harmonisés et  procédures définies. Un dispositif simple et facile ? Ppas tant que ça. L’exemple de l’Union Européenne (UE) nous le démontre parfaitement. Le marché intérieur ou unique des 28 États membres est considéré comme une grande réussite : 

Le nouvel accord ALENA prend forme et devient l'Accord Etats-Unis-Mexique-Canada

Après des mois de concertations et de tractations, les États-Unis et le Canada ont trouvé un compromis de dernière minute sur le cadre d’un nouvel accord commercial tripartite qui remplacera l'ALENA. L’« Accord États-Unis–Mexique–Canada » (AEUMC) est un « nouvel accord commercial plus moderne » selon les termes de la déclaration commune publiée dimanche 30 septembre 2018 par Robert Lighthizer, le représentant au Commerce des États-Unis, et Chrystia Freeland, la ministre des Affaires étrangères du Canada  — les deux principaux négociateurs du nouvel accord.

Le Royaume-Uni prépare les entreprises à une absence d'accord sur le Brexit

À un peu plus de six mois de la finalisation de la saga du Brexit, le gouvernement britannique prépare les entreprises à l'éventualité d'un « Brexit sans accord ». Dans ce scénario, qui est jugé vraiment improbable, le Royaume-Uni et l'UE se sépareront le 29 mars 2019 sans qu'un accord n'ait été mis en place pour définir leur nouvelle relation. Cela affecterait toutes les entreprises de l'UE et du Royaume-Uni spécialisées dans le commerce transfrontalier, ainsi que les entreprises qui exportent actuellement vers le Royaume-Uni dans le cadre des règles de l'UE.

Poursuite des hostilités commerciales derrière la Grande Muraille

Étonnant le nombre considérable de personnes qui, sans être du métier, sont très au courant de la situation actuelle du commerce international – mais pas pour les meilleures raisons ! La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine occupe le devant de la scène dans tous les médias du monde, et les organisations spécialisées dans le commerce international en ressentent les effets. Mais les récents changements réglementaires en Chine ont été éclipsés par le débat sur l’escalade des taxes.

Accord historique entre Japon et UE, en réponse aux politiques protectionnistes

Alors que le monde est de plus en plus connecté grâce aux nouvelles technologies et aux méthodes transports modernes, la politique économique de ces derniers mois semble aller à contre-courant de cette tendance. Alors que qu’une tendance au protectionnisme se fait sentir aux États-Unis et au Royaume-Uni, le Japon et l'UE viennent de conclure un accord historique semblant adresser un message aux pays du monde entier.